3. Éducation, culture et sport

Le programme élaboré par le collectif citoyen SUCY Écologiste et Solidaire a pour objectif de réduire les inégalités d’accès à l’éducation, à la culture et au sport.

Le programme sur l’éducation, la culture et le sport est en cours de discussion entre les membres de la liste. Les premiers débats portent sur :

Garantir l’accès à la culture et au sport en participant aux frais suivant le quotient familial. Chaque sucycien•ne devrait pouvoir accéder à une activité sportive et à une activité culturelle de son choix sans que l’argent soit un frein à son développement personnel.

Promouvoir le sport comme une activité populaire et non exclusivement une discipline compétitive. Le sport est une formidable source d’émotions pour ceux et celles qui le pratique dans un contexte de compétition mais c’est aussi une source de bien-être physique et mentale.

Redonner des moyens humains et matériels à l’accueil périscolaire et extra-scolaire. La délégation de compétences ne doit pas être simplement vue comme un moyen de réduire la dette de la ville. La qualité de ces services doit rester une préoccupation majeure.

Encourager et valoriser la diversité culturelle. De nombreux habitant•e•s possèdent des dons artistiques que la ville doit mettre en avant. Mais elle doit permettre en encourager l’ouverture à toutes les cultures de ceux et celles qui habitent notre belle ville et qui en font aussi la richesse.

Développer les actions éducatives liées à l’écologie et l’éducation populaire (couture, cuisine, réparation, théâtre, musique …).

Créer des lieux et des moments destinés aux jeunes habitants de Sucy et qui favorise aussi les rencontres intergénérationnelles. Ces lieux peuvent s’inspirer des MJC où l’expression et le développement de la créativité artistique : musique, danse, peinture, théatre, …

Agir pour améliorer les outils gérés par le territoire Grand Paris Sud Est Avenir. Aujourd’hui, sur la piscine du Fort, les conditions se dégradent comme le témoignent les grèves récurrentes. La médiathèque va voir sa dotation en livres réduit d’environ dizaine de milliers d’ouvrages soit près d’un tiers de ses collections à l’instar des magazines proposés qui ont déjà disparus des rayonnages.

Le collectif continue de travailler notamment sur :

  • les interactions entre écoles et politique municipale,
  • le soutien aux initiatives autour du sport pour tous, de l’éducation populaire, …

à suivre …