Notre Quatuor

Jean-Paul

GRANGE

Jean-Paul Grange, 59 ans, d’origine savoyarde, habite Sucy-en-Brie depuis 19 ans. Issu d’un milieu de cadre moyen, il a obtenu un diplôme d’ingénieur en électronique et informatique à Lyon en 1984. Après une expérience de création d’entreprise, Jean-Paul Grange a intégré des grands groupes internationaux pour mettre en œuvre à Strasbourg puis en région parisienne ses connaissances et capacités de gestion de projets électroniques et informatiques dans le domaine de la Recherche & Développement.

Jean-Paul Grange s’engage depuis les années 90 bénévolement pour l’écologie, dans un premier temps en faveur des mobilités actives, et depuis 2009 en qualité d’adhérent à EELV. 2009 marque également le début de son action pour le lancement à Sucy-en-Brie, de la deuxième initiative française du réseau mondial des “Villes et Territoires en Transition” (initiative portée aujourd’hui par l’association Sucy Environnement Transition) dont il est toujours l’un des représentants au niveau du Val-de-Marne, de l’Ile-de-France et de la Transition mondiale. 

En 2014, Jean-Paul est élu conseiller municipal de Sucy-en-Brie sur la liste Écologie, Citoyenneté et Solidarité, soutenue par EELV. Assidu aux Conseils Municipaux et aux commissions techniques, il insiste dans ses interventions sur la nécessité d’un changement majeur afin que la transition écologique, qui contribuera également à réduire les injustices sociales, ne soit pas un simple sujet comme les autres, mais le fil conducteur de la politique locale de la ville. Face au constat que l’urgence écologique n’est toujours pas prise en compte à Sucy à sa juste hauteur, Jean-Paul Grange a décidé de se représenter.


Margaret

BINIEK NANTEUIL

Margaret Biniek Nanteuil, 37 ans, travaille en entreprise. Mère de famille, elle est engagée depuis plusieurs années auprès de l’association de parents d’élèves PEEP et également membre de Sucy Environnement et Transition.

Son engagement politique milite en faveur d’une ville en transition plaçant l’écologie ainsi que l’avenir de la ville et des générations futures au cœur de ses préoccupations.

Ses valeurs phares : le respect et l’ouverture aux autres.

Son souhait : rompre avec une politique descendante pour adopter une politique qui s’adapte à son temps, à sa population tout en garantissant des valeurs socles de respect, d’inclusion sociale, d’éducation et de bienveillance.

Sa vision de Sucy à venir : “je souhaite un vent nouveau pour Sucy, un nouveau souffle plus dynamique et plus vert, j’aimerais que les habitants puissent tous investir pleinement leur ville et en parler avec fierté car ils auront participé à construire le Sucy de demain.”


Olivier

MARASCO

Olivier Marasco, 48 ans, habite Sucy depuis 8 ans. Olivier a partagé son enfance entre des cités ouvrières et cosmopolites, aux barres délavées, dans le sud et le centre de la France. Issu d’un milieu modeste, il a su bénéficier de l’ascenseur social en devenant ingénieur en sciences du traitement de l’information en région parisienne.

Olivier a travaillé pendant plus de 15 ans comme salarié dans le domaine des services informatiques aux entreprises, avant de rejoindre une entreprise publique ayant des délégations de service public.

Pendant ses études, Olivier était engagé dans une association assurant du soutien scolaire aux enfants de quartiers défavorisés de Cergy, engagement qu’il reconduit depuis près de 8 ans en tant que parrain d’une élève dans une structure de mécénat promouvant l’égalité des chances.

Las d’entendre des discours et de constater l’inaction des gouvernants sur les sujets cruciaux du réchauffement climatique et de la protection de l’environnement, il a décidé d’agir en étant adhérant à l’atelier “Les Paniers Bio 2 Sucy” de l’association Sucy Environnement Transition, qui fonctionne selon les principes d’une AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne), et choisit de s’engager politiquement au sein d’EELV, en ayant la conviction que la transition écologique et solidaire est d’abord une affaire locale.


Éliane

SIMON

Éliane Simon, 61 ans, depuis plus de 30 ans à Sucy où ont grandi ses 3 enfants. Architecte de formation, elle s’est engagée en tant que salariée au sein d’un réseau associatif œuvrant pour la requalification immobilière et sociale de quartiers et d’habitats dégradés, en particulier pendant 13 ans en Seine Saint Denis. Souhaitant être au plus près de projets d’intérêt général, elle est depuis une quinzaine d’années fonctionnaire territorial et pilote la construction de bâtiments accueillant du public.

Ses engagements, en tant que représentante de parents d’élèves pendant 27 ans et membre de Sucy Environnement et Transition, l’ont confortée dans la nécessité de l’action collective locale.

L’évolution des conditions de vie, tant à l’échelle de la planète que localement, en particulier en Ile de France, l’amène à considérer qu’une accélération de l’action écologiste et sociale est dès à présent indispensable pour préserver un monde où ses enfants et petits enfants pourront encore vivre et non survivre.

C’est pourquoi, elle souhaite participer à la construction de la décision locale en s’engageant au niveau communal, et plus largement à l’échelle du territoire Grand Paris Sud Est Avenir où les actions concernant les mobilités, la politique de la ville et le climat sont mises en œuvre.