Densification (versus bétonisation)

Pourquoi la ville de Sucy a-t-elle conservé des espaces naturels de qualité et subi une densification modérée ? ce n’est pas dû complètement à la volonté de ses édiles !

A Sucy, les associations de défense de l’environnement ont toujours été très présentes, en particulier sous l’ancien maire Jean-Marie Poirier.

Pour mémoire, Jean-Marie Poirier, dès son premier mandat a lancé les projets immobiliers d’envergure : Les Monrois (1966), la résidence du Val-de-Marne (1966), les Noyers (1967), La Procession (1967), La résidence Montaleau (1967), Le Clos de Pacy (1968), La résidence du Moulin-Bateau (1970), malgré le caractère inondable du lieu. Avec son second mandat, la bétonisation continue avec les bâtis collectifs comme Le parc de la Chenaie (1972), Les Berges (1973), Les jardins de Sucy (1974) mais aussi l’habitat individuel vec 275 pavillons aux Bruyères (1972 à 1975). Sur sa lancée, Jean-Marie Poirier, a continué ses nombreuses tentatives et « réussites » en matière de bétonisation :

  • Années 70:
    • Projet ZAC du Fort pour y construire sur 65 ha 3000 logements.
    • Résultat : 1500 logements créés jusqu’en 1990 date de fin de l’opération; L’UPASS ayant critiqué le programme depuis 1972 a pu en limiter les effets. Mais les dernières terres agricoles ne sont plus!
  • Années 80 :
    • Projet de démolition de la ferme du Grand Val pour y construire des immeubles collectifs d’habitation (il n’y en avait pas assez dans le secteur avec la Fosse Rouge et la Cité Verte…quel nom lui aurait-on donné ? le Pavillon Bleu ?)
    • Résultat : suite à la mobilisation suscitée par l’association UPASS, retrait du projet et création du Centre Culturel dans la ferme
  • Années 90 :
    • Création de la ZAC multisite en centre-ville pour y construire des immeubles collectifs de 4 étages (pour mémoire les immeubles du centre-ville comportent entre 1 et 3 étages)
    • Résultat : suite à la mobilisation suscitée par les associations Sucy+ et Sucy Ecologie, retrait du projet et création du Centre Culturel dans la ferme, abandon de 2 sites (le marché et la poste) maintien d’un projet de démolition/construction rue de la Porte/allée du Four mais avec un étage en moins
    • Plusieurs autres tentatives ont suivi mais ont fait l’objet de recours de l’association de Sucy+ et abouti à l’abandon d’un certain nombre de projets
    • Construction du lycée de Sucy en 1992, moyennant la suppression de la protection « Espace Boisé Classé » de 4,5 hectares du Bois du Piple
    • Recours de l’association Sucy Ecologie, car le déclassement du Bois du Piple pour utilité publique avait fait suite à l’urbanisation consciencieuse pendant 20 ans de toutes les parcelles suffisamment grandes pour accueillir le lycée (pour mémoire, les lycéens des années 70 devaient se rendre au lycée Guillaume Budé à Limeil, lycée qui a très vite explosé)

La municipalité actuelle, héritière de Jean-Marie Poirier lance de nouveaux projets notamment la ZAC Centre-Ville.

Protection du Bois Notre Dame

Création de la Charte de l’Arc Boisé (mais aucune valeur juridique en termes de protection en droit de l’urbanisme) sous la pression de l’association « les Amis du Bois Notre-Dame »


On le voit, les citoyens et les planteurs de jonquilles veillent , ce qui limite d’urbanisation à tous vents !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.