La biodiversité à Sucy ?

Définition de la biodiversité

« La biodiversité, mot composé des mots bio (du grec βίος « vie ») et « diversité », est la diversité de la vie sur la Terre. Elle s’apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces et des gènes dans l’espace et dans le temps, ainsi que les interactions au sein de ces niveaux d’organisation et entre eux. Depuis le sommet de la Terre de Rio de Rio de Janeiro en 1992, la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable. » (1)


Les formes que la biodiversité peut prendre à Sucy et alentours


Concernant la faune, cela peut prendre la forme de mammifères, d’oiseaux, de poissons, de reptiles, batraciens, de vers, de mollusques, d’insectes et autres arthropodes.
Concernant la flore, la liste est très longue. Citons seulement les arbres, les arbustes, les crucifères, les légumineuses, les ombellifères, les plantes aquatiques, les graminées, les mousses, les lichens…
Cette liste n’est qu’un aperçu, nous avons beaucoup d’êtres vivants à sauvegarder ! Nombre d’espèces sont toujours présentes sur notre secteur ; mais certaines ne sont déjà plus présentes, d’autres arrivent. Pour survivre aux changements climatiques en tout cas, il faut que les espèces puissent migrer.

Où trouve-t-on la biodiversité à Sucy ?

Bien sûr, cette diversité vivante est plus abondante là où la vie s’exprime : dans les espaces verts, surtout si l’on intervient peu, si les coupes y sont tardives, si les pesticides y sont rares (2) ; dans les jardins, surtout si la culture y est biologique, si des coins y sont laissés aux plantes sauvages, si les insectes y ont des abris, les oiseaux des nichoirs.

Elle est présente aussi dans les milieux aquatiques que sont les mares de la forêt Nôtre-Dame, les étangs (Grand Val, Montaleau) et les cours d’eau. Enfin dans les espaces boisés (un tiers de la surface de la commune(4)) : les forêts sont des écosystèmes naturels complets, avec peu d’intervention humaine (5) et sont par conséquent support de multiples formes de vie.

Des évolutions positives, des menaces et des atteintes observées sur notre territoire


La biodiversité est principalement menacée par la diminution et la fragmentation des espaces naturels. Les hérissons, hirondelles, bouvreuils, chardonnerets, moineaux, vers luisants et nombre d’insectes butineurs sont en régression inquiétante à l’échelle européenne tout comme à celle de Sucy. Le phénomène est aggravé par des espèces invasives comme le frelon asiatique ou les plathelminthes (6).
Cependant certaines espèces sont de retour dans notre région ! Depuis quelques décennies, on a pu observer le retour du héron cendré et des cormorans. Les renards et les fouines se sont adaptés à la ville.

Les actions

Les actions à mener à Sucy pour la protection et l’encouragement de la biodiversité :

  • la création d’habitats pour l’accueillir en laissant des zones naturelles (prairies fauchées tardivement, ronciers, haies…) ou par l’installation d’hôtels à insectes, de nichoirs à oiseaux, de crapauducs, d’écuroducs…
  • l’information accrue du public sur ces installations et sur la pratique du « Zero phyto » dans les espaces verts publics ; trop de personnes ne comprennent pas l’utilité des fauchages tardifs…
  • le classement du maximum d’espaces boisés sous le statut de forêt de protection (7) rendant ainsi ces milieux intouchables, les mettant hors d’atteinte de toute menace immobilière ;
  • la mise en place ou le maintien de corridors biologiques, grâce aux trames bleues (cours d’eau), trames vertes (forêts, prairies, landes) et trames noires (sans éclairages artificiels de nuit) permettant la circulation des espèces.
    Enfin comment protéger la biodiversité sans la comprendre ? Il faut encourager des interventions pédagogiques plus nombreuses et régulières, pas des coups de communication sans lendemain ;
  • La création de lieux propices à la découvrir, comme peuvent l’être les maisons de la Nature. Si notre commune veut favoriser la biodiversité, ce point sera à étudier de très près !

(1) source Wikipedia
(2) comme dans le Clos de ville ;
(3) voir les nombreuses mares de la forêt Notre-Dame, les pièces d’eau du Grand Val et de Montaleau, le rû de la fontaine de Villiers, du Morbras et la Marne
(4) dans son agenda 21, la municipalité actuelle affirme participer à la mise en œuvre de la charte de territoire de l’Arc Boisé ; or la présence de ses représentants aux réunions d’animation de la charte se sont faites plutôt rares !
(5) soulignons que, même si ce sont des espaces naturels, support de biodiversité, la plupart des forêts en France sont gérées par les forestier-e-s.
(6) plathelminthes ou vers plats : espèces accidentellement introduites, prédatrices principalement de lombrics et d’escargots, à notre connaissance pas encore observés à Sucy.
(7) le statut de forêt de protection est très élevé ; il a été accordé aux forêts de Fontainebleau, Sénart et à la plus grande partie de la Forêt Notre-Dame (Arc Boisé) ; mais Marie-Carole Ciuntu a refusé en 2008 d’y inclure plusieurs dizaines d’hectares, situés pour une part sur le domaine du Piple et d’autre part entre l’école des Bruyères et la rue Dauphine. Ces parcelles ne sont protégées que par le PLU, qui peut donc faire l’objet d’un changement de classement sur décision municipale et devenir constructible. A moyen terme ces parcelles boisées sont menacées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.